Post

Le programme ECM franchit un cap : plus de 1 000 étudiantes et étudiants bénéficient d’expériences internationales

Collage d'images d'étudiants ECM

Au cours des derniers mois, plus de 1 000 étudiantes et étudiants canadiens de niveau postsecondaire ont participé à des expériences internationales qui ont changé leur vie et propulsé leur carrière grâce au programme ECM.

Bien sûr, nous aimerions diffuser toutes ces expériences. Voici quelques-unes :

Des étudiants de la Western University se penchent sur la santé et le vieillissement en Scandinavie

À la mi-juin, 29 étudiants viennent de rentrer d’un séjour de dix jours en Suède, au Danemark et en Norvège dans le cadre du projet ECM de la Western University sur le thème « Veillir dans le monde : développer des compétences mondiales en étudiant la santé et le vieillissement en Scandinavie ». Le groupe a exploré les systèmes et initiatives de soins de santé dans ces pays qui privilégient la prévention des maladies, la gestion des maladies chroniques, le bien-être et la qualité de vie en fin de vie. Dans les rapports après l’expérience, les étudiants ont souligné à quel point cette expérience leur avait permis d’améliorer leurs compétences, entre autres en matière de réflexion critique, de réseautage et de leadership.

https://www.uwo.ca/fhs/shs/undergraduate/files/gso_infosession.pdf

Un groupe de l’UQAC se rend en Belgique pour étudier différentes modalités d’enseignement

À la fin d’avril, l’Université du Québec à Chicoutimi a conduit un groupe de huit étudiants en Belgique dans le cadre de leur projet ECM : le projet IBEC – Immersion, Belgique, Éducation Comparée. Ce groupe s’est familiarisé avec les techniques pédagogiques aux niveaux préscolaire et primaire à la Haute École Libre Mosane (HELMo), en Belgique. Les étudiants ont déclaré avoir acquis des compétences clés pour leur diplôme d’enseignement et tissé des liens avec leurs homologues belges.

Des étudiants du Humber College tirent des leçons de la terre

Mazinaw-Gamiig (parc provincial Bon Echo) a servi de salle de classe aux étudiants du Humber College pour un camp de quatre jours ancré dans la terre sur le thème Toutes nos relations : terre et culture. Un groupe diversifié a pris part à des activités d’apprentissage pratiques : installation de campements, discussions sur place avec des personnes aînées autochtones et détentrices du savoir des Premiers Peuples, préparation de repas en commun. Les participants en ont profité pour bâtir une communauté, approfondir leur compréhension interculturelle et environnementale grâce à une réflexion sur l’identité et la vision du monde des Anishinaabeg, et réduire les obstacles associés à l’équité, la diversité et l’inclusion dans le contexte d’une expérience pédagogique internationale. Même si les restrictions liées à la pandémie ont fait échouer un voyage prévu en Nouvelle-Zélande, la cohorte a pu élargir ses horizons et constituer des réseaux avec des étudiants du monde entier dans le cadre d’un cours universitaire sur la durabilité et le biculturalisme donné par l’Otago Polytechnic de Nouvelle-Zélande. Ensemble, les jeunes analysent le rôle des personnes et de la culture dans la préservation de l’environnement naturel et affinent leur conscience culturelle : ils découvrent les Kāi Tahu, tribus aborigènes du Sud de la Nouvelle-Zélande, et réfléchissent à leurs propres identités, aux facettes multiples.
https://humber.ca/today/media-releases/humber-s-new-global-skills-opportunity-projects-will-help-students-gain-career

Des étudiants de l’Université York collaborent avec des pairs à l’échelle internationale pour atteindre des objectifs de développement durable

Le défi étudiant Le monde à nos portes : objectifs de développement durable en action de l’Univsersité York est en bonne voie, puisqu’il a démarré au début du trimestre d’hiver 2022. Vingt-neuf étudiants ont conçu, présenté et réalisé des idées de projets communautaires liés à des objectifs de développement durable avec leurs pairs au Brésil, aux Philippines, en Italie et au Mexique. Aujourd’hui, les jeunes « s’internationalisent » et se lancent dans le volet mobilité physique de ce projet ECM pour étudier, faire des recherches ou travailler dans les collectivités qu’ils ont touchées. Nous sommes ravis de suivre leurs aventures et avons hâte d’en savoir plus sur leur expérience.
https://yorkinternational.yorku.ca/sdgaction/

Le programme d’entrepreneuriat autochtone du Sault College s’associe à l’Universidad Polytécnica de Yucatán, au Mexique

Une première cohorte de 11 étudiantes et étudiants du programme de mobilité internationale appuyant les entrepreneurs autochtones du Sault College vient de rentrer du Mexique. Pendant trois mois, leur horaire s’est composé de réunions hebdomadaires en ligne avec leurs homologues de l’Universidad Polytéchnica de Yucatán, suivies de deux semaines sur place en mode intensif, au Mexique, avec des étudiants et des entrepreneurs autochtones. L’une des participantes canadiennes, Elizabeth, mère de deux enfants, est devenue un modèle pour ses pairs. Voici ses propos quant aux avantages de cette expérience sur le marché du travail actuel :

Ce séjour m’a donné l’occasion de développer des compétences et une sensibilité culturelles. Je suis prête à tenter de nouvelles expérimentations, mes capacités d’adaptation sont développées. Grâce à cet apprentissage, j’acquiers de précieux savoir-faire en matière d’approches multiculturelles, fort utiles dans le domaine des services à la personne.
www.saultstar.com/news/local-news/sault-college-students-help-learn-in-mexico

Dernières publications

Opinion

Johnston : Le Canada doit multiplier les expériences à l’étranger pour ses étudiantes et étudiants

Bulletin d'information

Horizons mondiaux : Rentrée des classes

Opinion

Tabatha Bull: L’essor du Canada passe par une jeunesse autochtone ouverte sur le monde