Ouvrir des occasions de travailler et d’étudier à l’étranger

Le projet vise à atténuer les obstacles à la mobilité vers l’étranger pour les personnes dont le programme de baccalauréat est fortement structuré en intégrant des échanges et stages internationaux aux curriculums. Il réunira divers départements, des partenaires universitaires internationaux et des unités du campus pour coordonner le développement de cours préautorisés en formule échange et créer des stages de recherche internationaux.

En réduisant les obstacles et en garantissant des crédits pour ces activités, le projet pourrait contribuer à augmenter la participation étudiante à la mobilité vers l’étranger de 50 à 80 %. Les interventions pourront être adaptées à d’autres programmes d’études, ce qui favorisera les activités de mobilité dans toute l’université.

Dernières publications

Bulletin d'information

Horizons mondiaux 9 – Le futur d’ECM

Post

Une étape importante !!! 10 000 étudiants

Opinion

Une nation commerçante a besoin d’une main-d’œuvre ouverte sur le monde

Les entreprises canadiennes doivent redoubler d’efforts pour rester concurrentielles, pertinentes à l’échelle mondiale et accessibles. Pour ce faire, elles doivent en grande partie avoir accès à un réservoir de talents hors pair.