Mieux mobiliser notre communauté universitaire pour plus de mobilité vers l’étranger

Aplanir les obstacles systémiques afin d’accroître la participation aux expériences de mobilité par le biais de trois axes : 1) L’acquisition de compétences interculturelles chez un groupe de personnes responsables de promouvoir les expériences à l’étranger auprès de collègues et des étudiants; 2) La formation de personnes chargées de faciliter le développement interculturel au sein de l’établissement 3) La mise à jour du programme de gestion du risque à l’étranger, qui comprend des formations ciblées avant le départ et durant l’expérience de mobilité.

Dernières publications

Bulletin d'information

Horizons mondiaux 9 – Le futur d’ECM

Post

Une étape importante !!! 10 000 étudiants

Opinion

Une nation commerçante a besoin d’une main-d’œuvre ouverte sur le monde

Les entreprises canadiennes doivent redoubler d’efforts pour rester concurrentielles, pertinentes à l’échelle mondiale et accessibles. Pour ce faire, elles doivent en grande partie avoir accès à un réservoir de talents hors pair.