Échange virtuel et mobilité à l’étranger

Pour les apprenants qui envisagent de travailler ou d’étudier à l’étranger, mais qui n’en ont pas les moyens ou sont nerveux à l’idée d’y aller seuls. La participation à ce programme d’échange virtuel a remplacé notre court voyage annuel au Japon, un programme qui aurait été partiellement financé par l’école de commerce. De même, les objectifs de ce projet pilote virtuel étaient d’accroître la confiance en soi pour voyager à l’étranger, participer à des visites et échanges virtuels au Japon et créer un journal personnel sur les apprentissages réalisés. Les étudiants se voient attribuer un rapport sur leurs activités périscolaires sur leur relevé de notes. L’occasion était ouverte aux étudiants de nos écoles de commerce et de technologie. Sur 26 candidats, 10 ont été acceptés.

Dernières publications

Opinion

Johnston : Le Canada doit multiplier les expériences à l’étranger pour ses étudiantes et étudiants

Bulletin d'information

Horizons mondiaux : Rentrée des classes

Opinion

Tabatha Bull: L’essor du Canada passe par une jeunesse autochtone ouverte sur le monde